Le crayon de couleur Luminance 6901

Taillé pour les professionnels du dessin, le crayon de couleur Luminance 6901 sévit depuis les années 2010 dans le milieu des Beaux-Arts. Son créateur ? La maison Caran d’Ache, située à Thônex en Suisse. C’est cette même maison qui a inventé le crayon aquarellable et qui a commercialisé le tout premier portemine à pince, le célèbre « fixpencil ».

Luminance 6901 jouit d’une caractéristique dont aucun autre crayon dans le monde ne peut prétendre bénéficier : les 76 couleurs dans lesquelles il se décline résistent avec une efficacité remarquable aux effets de la lumière et du temps. Un point fort qui en fait peut-être l’un des outils de travail les plus recommandables pour les artistes dessinateurs du monde entier.

Aux origines de la création

La réputation du crayon de couleur n’est pas en adéquation avec ses véritables atouts. On se le représente entre les mains d’un enfant de 4 ans essayant de dessiner son premier bonhomme sur une grande feuille de papier. Dès qu’il s’agit d’art propre et net, on l’oublie. Et pourtant !  Lorsqu’il est fabriqué par des experts passionnés et maîtrisé par des mains d’artistes rompus à l’exercice, il peut faire des merveilles.

Seulement voilà, on ne peut pas non plus nier que le crayon de couleur possède la fâcheuse tendance de s’abîmer avec le temps, provoquant des dégradations de textures – et visuelles – irréversibles sur les œuvres travaillées. Ce problème de taille peut – en partie du moins – expliquer le manque de succès du crayon couleur auprès des  amateurs d’art

C’est là qu’intervient Caran d’Ache et le Luminance 6901. Coup de maître : cet ustensile est non seulement le fruit d’un véritable travail d’orfèvre – il faut voir ces mines à la texture avoisinant celle de la pâte, aux pigments d’une grande beauté, ces tracés idéaux pour un réalisme (ou surréalisme) fou – mais il est aussi le premier modèle à ne souffrir aucune dégradation.

Avant que d’en arriver aux résultats probants d’aujourd’hui, Caran d’Ache a dû expérimenter de nombreux crayons, et ce, dès 1992. En vain. Le Luminance 6901 est la première réussite de Caran d’Ache en matière de résistance. Il porte d’ailleurs le nom de la norme qui le rendit officiel : ASTM-6901, norme relative aux crayons de couleur destinés à l’art (comprendre : radicalement différents des outils de coloriage trouvables chez Carrefour).

Le Luminance 6901 aujourd’hui

Les artistes ayant choisi Caran d’Ache pour s’équiper en matériel vous le diront mieux que quiconque : Luminance possède 76 couleurs. 76, un petit nombre, peut-être, surtout lorsqu’il est comparé aux panels de la concurrence. Mais 76 couleurs qui ont été patiemment sélectionnées, parmi des centaines de choix, au terme de tests innombrables (il aura fallu 5 ans pour finaliser le nuancier).

Ces 76 couleurs retenues composent aujourd’hui les variétés de crayons de couleur les plus résistantes au monde en matière d’outillage artistique. Elles ouvrent la voie vers une acceptation de l’art au crayon de couleur dans le cercle – très intime – des galeristes , collectionneurs et amateurs d’art. Elles confèrent à l’oeuvre un sentiment jusqu’alors jamais pleinement affirmé : un sentiment comme un goût d’éternité.

Liens: dessinateurs au crayon polychrome

www.laurafantini.org

Liens luminance

www.carandache.com

peintre-dessinateur

adresse mail:

philcovel6@gmail.com

Philippe COVELIERS est un peintre-dessinateur européen, né à Anvers en 1950

A l’âge de vingt ans il installe son premier atelier à Megève.
Dès lors, la montagne et ses forêts sont pour lui une source d’inspiration intarissable.
Il cherche, à travers ses œuvres, à donner du rêve …,
à raconter une histoire imprégnée de mystère.
Celui qui pénètre dans son monde le découvre pas à pas.
Un fil conducteur dans tout son travail : le minéral, le végétal, l’architecture dans son
environnement naturel, et l’eau. Tout est synesthésie avec un environnement musical qui aide à puiser l’inspiration dans le passé souvent lointain.

Philippe Coveliers is a european painter and draughtsman, born in Antwerp in 1950

He settled his first working studio in Megève  when he was 20. From then onwards, mountains and forests have been an inexhaustible source of inspiration for him. Through his work, he tries to arouse dreams and to tell us a story imbued with mystery. His world, once you have entered it, unveils itself little by little. There is a central thread to his entire work: mineral, vegetable, water, architecture, in the natural environment. Everything is synesthesia with a musical environment that helps to find inspiration often from a distant past.

DSCF3148